Alexandre Dallenbach : Saint-Quentin-en-Yvelines au service des athlètes au Groupement d’intérêt public

Candidate aux Jeux Olympiques de 2024, Paris a fait appel au soutien des différents acteurs et des communes du territoire pour améliorer ses chances de devenir l’hôte de cet événement. Vers la deuxième moitié de l’année 2016, la communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines a décidé de mettre ses équipements à la disposition du Groupement d’intérêt public, chargé de la candidature de la capitale aux JO. Parmi les équipements proposés par la communauté, on peut citer des installations spécialement dédiées au pentathlon moderne.

Divers équipements à la disposition du GIP

Pour aider la ville de Paris dans la réalisation de son projet d’accueillir les Jeux Olympiques de 2024, la communauté de Saint-Quentin-en-Yvelines a décidé d’offrir au Groupement d’intérêt public la possibilité d’accéder à la colline d’Elancourt dédiée aux épreuves de VTT.

La communauté d’agglomération a également apporté les lettres de garantie pour le Golf National situé à Guyancourt et le vélodrome localisé à Montigny-le-Bretonneux.

Le vélodrome peut accueillir des épreuves de cyclisme sur piste et une des principales disciplines du pentathlon moderne, l’escrime.

À noter que l’équipe chargée de la candidature de Paris aux JO 2024 a passé son premier oral devant les comités olympiques et les fédérations internationales en novembre 2016. Durant la séance, le double champion olympique de judo a avancé la compacité du projet pour convaincre le Comité olympique international. D’après lui, 85% des athlètes devraient pouvoir se loger à 30 minutes de leur site.

D’autre part, la maire de la capitale française a mis en avant le pouvoir d’intégration exceptionnel de la ville. Elle a réalisé la moitié de son discours en espagnol et a mis en lumière son statut d’immigrante et son rôle dans la cité parisienne.

Dans cette course à l’accession du titre de pays hôte des Jeux Olympiques de 2024, Los Angeles reste la plus grande concurrente de la capitale française.

Pour convaincre le COI durant son premier oral, la ville américaine a décidé de miser sur la jeunesse. La décision du Comité olympique international concernant le pays hôte des Jeux Olympiques 2024 devrait être rendue en septembre 2017.

Le pentathlon moderne et les Jeux Olympiques

Le pentathlon moderne a été intégré au programme des Jeux Olympiques en 1912, lors des JO de Stockholm. Pendant de nombreuses éditions, il était réservé uniquement à la gent masculine. II a fallu attendre l’année 2000 pour que les épreuves féminines fassent leur apparition.

À chaque JO, le nombre de nations et des athlètes qui participent au pentathlon moderne enregistrent une nette progression. Si la présence de certains pays est bien moins remarquable, la Grande-Bretagne, la Suède, la Hongrie, les États-Unis et la France comptent parmi les principales nations qui arrivent à se démarquer à chaque édition.

La Hongrie est actuellement le pays le plus titré avec 22 médailles. Elle est suivie de près par la Suède qui détient 21 médailles, dont 9 en or.

La France se place à la 18e position, derrière la Chine et devant la Biélorussie, le Brésil et l’Ukraine.

En ce qui concerne les athlètes, Pavel Lednev détient le plus grand nombre de médailles. Cependant, même si le Hongrois Andras Balczo est positionné à la seconde position, il possède le plus grand  nombre de médailles d’or. L’athlète a remporté 3 épreuves de pentathlon moderne durant sa carrière et a gagné 10 championnats du monde.

Alexandre Dallenbach

Alexandre Dallenbach

×