Le parcours d’Alexandre Dallenbach à la Coupe du monde de pentathlon moderne à Los Angeles

La Coupe du monde de pentathlon moderne 2018 se déroule entre le 27 février 2018 et le 24 juin 2018. La première étape s’est tenue en Egypte, au Caire, du 27 février au 4 mars. La Coupe du monde se déroule en quatre manches disputées dans quatre villes différentes en plus d’une finale. La deuxième manche, qui s’est déroulée à Los Angeles, s’est terminée très récemment (du 24 au 31 mars).

Alexandre Dallenbach, athlète spécialiste du pentathlon moderne, y a notamment participé pour représenter les couleurs de son pays, la Suisse.

Le pentathlon moderne, une épreuve exigeante

Avant de faire le point sur le parcours du sportif suisse, il convient de faire un point sur le pentathlon moderne qui est un sport assez complexe. Ce sport réunit plusieurs épreuves en une, cinq comme son nom l’indique : l’escrime, la natation (200 mètres nage libre), l’équitation et le combiné tir/course.
Chaque épreuve permet de marquer des points qui vont déterminer la place à laquelle l’athlète va courir pour la dernière discipline. Cependant, c’est le premier qui franchi la ligne d’arrivée du combiné tir/course qui remporte la victoire.

Alexandre Dallenbach à la Coupe du monde

Le sportif suisse est placé dans la qualification C. Il se retrouve, notamment, pour sa première compétition de la saison, avec les meilleurs mondiaux comme le français Valentin Belaud, le japonais Iwamoto Shohei, l’allemand Liebig Fabian et l’anglais Joseph Chong.
Il entame les qualifications sur une première bonne note puisqu’il termine l’épreuve de natation avec un temps de 2 minutes et 06 secondes qui le place dans le top 10 de son groupe.
Vient ensuite l’épreuve d’escrime. Les débuts sont assez compliqués puisqu’il enchaîne une série de 7 défaites consécutives. Néanmoins, grâce à son esprit combatif qu’on lui connaît, il parvient à se ressaisir. Il continue donc cette épreuve et enchaîne alors une série de 14 victoires et 2 défaites, une performance qu’il n’a alors jamais réalisée. Cette performance lui permet de continuer son ascension dans le classement.
Pour la discipline du combiné tir/course, il part avec le dossard 7, synonyme d’une bonne place dans le tableau des scores. Son objectif est de se placer dans les 10 premiers de son groupe. De plus, la course étant sa spécialité, « cela devrait être un jeu d’enfant » d’après ses mots. Pourtant, les choses ne se passe pas comme prévues et le tir n’est pas une mince affaire. Sur le pas de tir, les résultats ne sont pas au rendez-vous. Il ne lâche pourtant rien et se bat pour la 10ème place. Malheureusement, les efforts fournis ne sont pas suffisants et il finit à seulement quelques points/secondes de la place qualificative.
Même s’il est passionnant, le sport peut aussi être très frustrant. Alexandre Dallenbach l’a constaté à ses dépens. En effet, malgré une bonne entame, il ne faut pas se reposer sur ses acquis et se battre, se concentrer et ne rien lâcher jusqu’à la dernière seconde.
Bilan de cette première compétition : bien que déçu, Alexandre Dallenbach a réalisé de belles choses. Il faut retenir les efforts fournis et continuer à travailler pour la prochaine compétition, la troisième manche de la Coupe du monde en Hongrie.

 

Alexandre Dallenbach