Les différents types de pentathlon par Alexandre Dallenbach

Le pentathlon possède une longue histoire. Le mot vient du grecque antique : penta (cinq) et athlon (compétition). Il désigne différents sports comprenant cinq types d'épreuves : le pentathlon antique, le pentathlon moderne, le pentathlon, le pentathlon militaire et le pentathlon des neiges.

Le pentathlon antique

Comme son nom l’indique, le pentathlon antique est une épreuve sportive constituée de cinq disciplines. Ces épreuves sont le lancer du disque, le lancer du javelot, le saut en longueur, la course d'un stade (environ 192 m) et la lutte. Cette forme de pentathlon grec a été ajoutée aux Jeux olympiques antiques en 708 avant J.-C.
Les règles étaient quelques peu différentes de ce que l’on connaît de nos jours. Si un même athlète remporte trois épreuves (longueur, disque et javelot), il est déclaré vainqueur et les deux dernières épreuves n'ont pas lieu. Pour disputer les autres épreuves, il faut passer par un classement relatif. Le principe veut que, dès lors qu’un concurrent est classé derrière un adversaire trois fois, il est éliminé.
Les disciplines du lancer du javelot, du lancer du disque et du saut en longueur ne permettent pas d’accéder à un titre olympique. Pour finir, l'épreuve de saut en longueur s'effectue avec des haltères dans chaque main.

Le pentathlon moderne

Le pentathlon moderne est le sport de prédilection d’Alexandre Dallenbach et change complétement de son homologue antique. S’il est toujours constitué de cinq épreuves, elles n’ont plus rien avoir puisqu’aucune des épreuves du pentathlon moderne ne faisait partie des premiers Jeux olympiques. Ces épreuves sont l’escrime, la natation, l'équitation, le tir au pistolet et la course à pied.
Cette discipline a toujours fait partie du programme olympique depuis 1912. De 1952 à 1992, une épreuve en équipe a été introduite, sans succès. Entre les années olympiques, un championnat du monde à lieu, depuis 1949.

Le pentathlon

C’est une compétition d’épreuves combinées en athlétisme. Au début du XXème siècle, elle était exclusivement masculine et se déroulait en un jour. Les cinq épreuves sont, dans l’ordre : le 60 mètres haies, le saut en hauteur, le lancer de poids, le saut en longueur et le 800 mètres. Elle est maintenant devenue quasi uniquement une épreuve d'athlétisme féminin en salle et est une variante de l’heptathlon féminin. Disputée en salle, elle ne permet pas à certaines épreuves d’avoir lieu comme le lancer de javelot.
Les compétitrices cumulent des points calculés à partir des performances obtenues dans chacune des épreuves. Une fois toutes les épreuves terminées, la gagnante est celle qui a le plus de points.

Le pentathlon militaire

Le pentathlon militaire est une épreuve sportive constituée de cinq disciplines : tir, course d'obstacles (parcours du combattant), 50 mètres natation avec obstacles, jet de grenades et cross-country de 8 km.
A l’origine, le pentathlon moderne avait pour but d’entraîner les soldats dans cinq compétences militaires. Depuis la Seconde Guerre mondiale, certaines compétences comme l'escrime et l'équitation étaient devenues totalement inutiles. C’est le capitaine Henri Debrus qui a eu l’idée de créer, en 1946, une compétition sportive exclusivement réservée aux militaires. L’officier français a ensuite été promu colonel et président du Conseil International du Sport Militaire (CISM). Il s’est inspiré d’un entraînement néerlandais qui consistait à sauter en parachute puis arpenter un parcours de vingt kilomètres comportant plusieurs obstacles et exercices du combat (lancer de grenades et tir).
Le sport connaît de plus en plus de succès et depuis 1950 des championnats du monde annuels sont organisés. Trente pays y participent.

Le pentathlon des neiges

Le pentathlon des neiges est une discipline récente. Elle a été créée en 2005 par Jean-Charles Ouellet au Lac Beauport. Les épreuves sont : le vélo, la course à pied, le ski de fond, le patin et la raquette. Il peut se compléter en solo, en tandem ou en équipe de 3 à 5 personnes.
En 2008, pour les festivités du 400ème anniversaire de la Ville de Québec, l'événement a réuni, sur les plaines d’Abraham, plus de 1200 participants. Le sport ne cesse de gagner en popularité et en 2015, il a réuni plus de 5400 passionnés.

Alexandre Dallenbach